La Commission européenne envisage de classer le CBD comme stupéfiant

La Commission européenne envisage de classer le CBD comme stupéfiant

juillet 23, 2020 0

La nouvelle vient de tomber, la semaine dernière, la Commission européenne a repoussé 50 demandes pour de nouveaux aliments liés au CBD jusqu’en septembre. Comme si la confusion sur les nouveaux aliments dans l’UE n’était pas assez décourageante! La Commission européenne examinera la question de savoir si le CBD extrait de la plante devrait être considéré comme un stupéfiant.

La directive s’applique uniquement aux produits alimentaires contenant du CBD d’origine naturelle et non du cannabidiol synthétique. Les nouvelles réglementations alimentaires de l’UE s’appliquent à tous les produits qui n’étaient pas consommés avant 1997.

Au cours des dernières années, le débat au niveau européen sur le chanvre a conduit à une étrange impasse entre les régulateurs régionaux et les pays individuels qui ont continué sur la voie d’un meilleur accès et d’une normalisation. À savoir, à partir de maintenant, l’orientation juridique (non contraignante) sur le statut du chanvre du côté de l’UE de la Manche est que tout ce qui est lié à l’huile de chanvre qui n’est pas pressé à partir de graines (en d’autres termes à partir des fleurs et des feuilles de la plante) est «Novel Food». La ville de Cologne, par exemple, vient d’interdire tous les extraits de CBD non étiquetés comme nouvel aliment (Novel food).

Il est peu probable que certains pays d’Europe, à commencer par le Luxembourg, permettent que cela se produise.